Le frelon asiatique est aujourd'hui un phénomène de plus à gérer pour nos abeilles et donc pour nous apiculteurs !

Il s'attaque à nos colonies en se mettant en vol stationnaire devant l'entrée de la ruche, attrapant les abeilles en vol qui rentrent ou sortent. Il se pose ensuite à proximité de la ruche, décapitent l'abeille et part avec l'abdomen à son nid, ce qui lui permet de nourrir les larves, c'est un apport en protéine.

 

Bien évidemment, le fait qu'ils attrapent les abeilles est problématique, mais généralement, ce n'est pas ce qui cause la mort des colonies. Le stress de la colonie est l'élément le plus important à prendre en compte ! Car lorsque la préssion des frelons est trop forte, les abeilles, stréssées, ne sortent plus, et donc il n'y a plus d'apport dans la ruche (pollen, nectar...). Cet incidence à pour effet de bloquer la ponte de la reine et donc le renouvellement d'abeille ne se fait pas. La colonie finit par mourrir soit d'appauvrissement ou de faim.

 

Piéger ne règle pas le problème mais limite la propagation et le développement du nid de frelon.

Mettre des portières anti-frelon est indispensable à partir du moment ou vous apercevez des frelons devant vos ruches. Elles permettent de reduire l'entrée en hauteur, ce qui évite au frelon de rentrer, et en largeur, ce qui réduit le champs de défense de votre colonie. Car à terme, une fois la colonie affaiblit, le frelon cherche à rentrer dans la ruche, signe de la perte proche de la colonie !

 

Nous conseillons, lorsque la pression est trop importante, de déplacer les colonies.